ENTREPRISES

L’élan entrepreneurial des jeunes diplômés français

Il y a quelques semaines, le fondateur de l’une des dernières licornes1 tricolores rapportait à la presse économique qu’à son époque, sur une promotion de 500 élèves diplômés de l’école Polytechnique, à peine une petite dizaine d’entre eux étaient décidés à se lancer immédiatement dans l’aventure entrepreneuriale. Aujourd’hui, selon les estimations des services Alumni des grandes écoles, ils seraient entre 20 à 30% à entreprendre dès la sortie. La progression, spectaculaire, signe que la France peut compter sur une nouvelle génération de très jeunes entrepreneurs pour porter une forte dynamique entrepreneuriale, audacieuse et contagieuse.

 

Une nouvelle force vive

Comptant parmi les rangs des meilleures écoles de commerce ou d’ingénieurs, ces jeunes diplômés ultra qualifiés sont de plus en plus nombreux à créer leur entreprise sans faire leurs armes en entreprise en tant que salarié2. Ils sont mobilisés, confiants en leur technologie, produit ou service et en leur associé, généralement rencontré sur les bancs de l’école.

 

« Ces nouveaux entrepreneurs n’hésitent pas à solliciter dès le départ des avis, des soutiens extérieurs sur différents sujets liés à la conduite d’entreprise : conseils financiers, juridiques, patrimoniaux, mentorat d’autres entrepreneurs… et ce afin de structurer rapidement leur société et organiser la croissance à venir » constate Toni Dos Santos, directeur du Carré des Innovateurs au Crédit du Nord.

 

 

Une génération qui ne craint pas l’échec

L’Indice Entrepreneurial Français de 2021 montre avec force qu’en dépit du contexte pandémique, les Français ne craignent pas de s’engager dans la voie entrepreneuriale3. Un entrepreneur sur cinq a ainsi « profité » de la période de crise sanitaire pour repenser la vision de son entreprise et faire évoluer sa stratégie vers de nouveaux produits ou services.

 

Pour les plus jeunes, c’est encore plus vrai. Depuis la génération Y, ils bénéficient d’une capacité à expérimenter, à créer sans craindre l’échec, à profiter d’une forme d’insouciance matinée de maturité qui les pousse à parfois se tromper pour mieux rebondir. C’est bien là toute leur force. Dans son traité « Les vertus de l’échec », le philosophie Charles Pepin déplore le fait que l’échec ait longtemps été mal perçu alors qu’il n’est rien de tel que l’expérience d’un échec pour nous mettre sur la voie de la réussite.

 

Le savoir-être, nouveau facteur clé d’innovation

On le sait bien désormais : pour réussir, le savoir-faire académique ne suffit plus. Il est nécessaire de cultiver le savoir-être, le rapport aux autres ou encore développer son leadership. Accepter de faire un pas de côté, sortir de son environnement habituel, ouvrir les horizons, développer d’autres compétences pour orienter son projet autour du besoin exprimé, davantage qu’autour du produit. Ce que les jeunes entrepreneurs semblent avoir très bien compris.

 

Pour les accompagner et parce que les jeunes créateurs de start-ups ont des besoins très différents de ceux d’une entreprise « traditionnelle », le groupe Crédit du Nord met à leur disposition le Carré des Innovateurs, agence bancaire spécialisée dans l’accompagnement des starts up.

 

Bon à savoir

 

En dehors des nombreuses aides à la création d’entreprise, les étudiants et jeunes diplômés peuvent désormais bénéficier d’un statut national d’étudiant entrepreneur4 qui leur permet de conserver tous les avantages accordés aux étudiants tout en rendant compatible la poursuite de leurs études avec leur projet d’activité.

 

1 Le terme « licorne » (« unicorn » en anglais) a été associé aux jeunes entreprises innovantes pour la première fois en 2013 par Aileen Lee. Il désigne une startup valorisée plus d'un milliard de dollars et non cotée en Bourse. Cette valorisation est très rare. En France il y a à ce jour 25 licornes.
2 https://start.lesechos.fr/innovations-startups/entreprendre/13-verites-sur-les-fondateurs-et-fondatrices-de-startup-1214808
3 https://presse.bpifrance.fr/indice-entrepreneurial-2021-la-france-un-terreau-fertile-pour-lentrepreneuriat-qui-resiste-a-la-crise/#:~:text=Paris%2C%20le%209%20d%C3%A9cembre%202021,le%20dynamisme%20entrepreneurial%20en%20France.
4 https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32313#:~:text=Le%20statut%20national%20d'%C3%A9tudiant,projet%20de%20cr%C3%A9ation%20d'entreprise

 

Plus d'articles

Contact