actualite

Collection petites et grandes histoires de la banque

EPISODE 1 : Naissance de la première grande banque française

 

Aux origines

L’activité bancaire ou quasi-bancaire est une activité ancienne. Les historiens la datent de la dernière partie du 4e millénaire avant notre ère. S’il n’est alors pas encore possible d’évoquer un concept de banque comme on l’entend aujourd’hui, les travaux des chronologistes décrivent des situations à travers lesquelles des commerçants reçoivent des dépôts, font des crédits, et organisent des opérations portant sur des biens précieux. Des transactions qui, loin d’être marginales, deviennent au fil du temps si volumineuses qu’en 2000 avant JC, le roi de Babylone décide qu’une loi bancaire doit les encadrer.

 

C’est en Europe que les premières banques apparaissent entre les XIIe et XIIIe siècles : Italie (Venise en 1151), Espagne et les pays d’Europe de l’Est voient ainsi s’établir leurs premiers banquiers. La France encore peu ouverte au monde de l’argent devra attendre que quelques grandes figures clés, françaises et étrangères, l’entraînent à rejoindre une dynamique dont elle est encore culturellement assez éloignée.

 

Bon à savoir

C’est au milieu du XVe siècle que le mot banque, dérivé du mot banca italien, qui désigne le banc en bois sur lequel les changeurs exerçaient leur activité au Moyen Age.

 

 

Une figure majeure : John Law

John Law est un économiste du XVIIIe siècle. C’est à ce dernier, d’origine écossaise, que la France doit sa première banque privée. Celle-ci est dotée de facultés de dépôt, d’émission et de prêt à intérêt. A l’origine, Law, inspiré par les banques d’Angleterre (créées en 1694) et d’Ecosse (créées un an plus tard) cherche à accélérer la circulation commerciale qu’il estime freinée par les trop nombreux inconvénients de la monnaie métallique. Il lui reproche d’être lourde, encombrante, et de dépendre de manière chronique des stocks disponibles d’or et d’argent. En 1715, il propose donc à Philippe d’Orléans, régent de l’époque, d’établir une banque privée en mesure d’émettre des billets de monnaie en remplacement des espèces métalliques.

 

 

La Banque générale, première banque française privée

1716 voit la naissance de la Banque générale. En avril 1717, un arrêt du Conseil du Roi autorise toutes les opérations de paiement -même les recettes fiscales-, en billets de la Banque générale.

 

Fonctionnant selon les mêmes modalités qu’un service public, la Banque générale reçoit les pièces d’or et d’argent et les échange contre des billets de valeur équivalente. Lorsqu’ils sont présentés au guichet de la banque, les billets peuvent également être échangés contre des pièces.

 

Après quelques années de fièvre spéculative et d’émission de nouveaux billets-papier en signe de confiance, la Banque générale devenue Banque royale finit par faire faillite en juin 1720 et être supprimée quatre mois plus tard. Elle entraîne dans sa chute toute une profession à l’image malmenée.

 

 

La Banque de France, œuvre de Napoléon Bonaparte

A nouveau, influencées par des expériences observées dans leur pays d’origine, de grandes familles étrangères décident de s’installer en France pour y établir des réseaux bancaires comparables. Mais alors que la Révolution éclate, ces dernières fuient la France. Napoléon Bonaparte au pouvoir, rétablit la stabilité politique du pays. C’est alors que les banquiers reviennent. Le 18 janvier 1800, Napoléon Bonaparte crée la Banque de France. Cette dernière fait l’objet d’une grande réforme en 1808, qui lui donne le statut de véritable banque d’émission dotée d’un réseau de succursales. Ses statuts resteront pratiquement inchangés jusqu’en 1936. Pour la première fois en France, un organisme doté du privilège de pouvoir émettre la monnaie devient responsable de la surveillance institutionnalisée d’un système bancaire développé. Dotée de capitaux propres très solides dont il est fait publicité à travers notamment l’affichage de biens fonciers, la Banque de France a vocation à encourager les dépôts de ses clients en gagnant leur confiance. L’expérience passée de la Banque générale devenue Banque royale a laissé des traces, il est désormais clair que la Banque de France doit, en période de crise, pouvoir faire face aux retraits massifs des déposants.

 

Bon à savoir : La Banque Courtois, banque du groupe Crédit du Nord, est la plus ancienne banque française encore en activité. Elle a été fondée en 1760 par Isaac Courtois à Toulouse où se trouve toujours son siège.

 

Découvrir l’histoire des banques du groupe Crédit du Nord

 

 

Sources :

 

https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/marches-financiers/acteurs-de-la-finance/banque/fiche-didentite-du-secteur/histoire-des-banques-en-france-et-dans-le-monde/

https://www.futura-sciences.com/sciences/questions-reponses/histoire-ete-creee-premiere-banque-france-8913/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_banque

 

Plus d'articles

Contact