actualite

Prévenir : la meilleure protection face au froid

COPPENS Stéphane.jpg

Que l’on soit chez soi, sur la route ou sur les pistes de ski, les risques d’accidents sont multiples en hiver. Stéphane Coppens, expert assurances au sein du groupe Crédit du Nord, vous livre ses recommandations pour passer le plus sereinement possible la saison froide.

 

 

 

Rester chez soi au chaud est un des plaisirs des premiers mois de l’année. À condition de bien aménager son logement pour prévenir les dégâts liés au froid et limiter sa consommation d’énergie ! Que peut-on faire ?

Mon premier conseil est de contrôler l’isolation de son logement, pourquoi pas en réalisant un diagnostic thermique. Une bonne isolation offre un meilleur confort et garantit une baisse appréciable de la facture énergétique. Commencez par le toit, les murs et les fenêtres, car ce sont les principales sources de déperdition de chaleur.

Un système de chauffage en bon état est aussi un impératif pour passer sereinement l’hiver. L’entretien de la chaudière à gaz et le ramonage des conduits de la cheminée, du poêle à bois ou à granulés sont ainsi des étapes obligatoires. Chaudières et cheminées peuvent en effet produire du monoxyde de carbone, un gaz dangereux, incolore et inodore. Pour prévenir toute intoxication, nettoyez bien vos grilles de ventilation et équipez-vous de détecteurs de monoxyde de carbone, en plus de votre détecteur de fumée – obligatoire – qui vous alerte en cas de départ de feu. Les services de télésurveillance les proposent souvent dans leurs packs.

Attention enfin aux risques de chute à l’extérieur en cas de gel ou de neige. Prévoir une réserve de sel de déneigement vous permettra de sécuriser immédiatement votre terrasse, les trottoirs devant votre habitation ou la rampe d’accès à votre garage.

 

Quels sont les bons gestes à adopter en cas d’événement climatique, par exemple une tempête de neige ?

Avant de fortes chutes de neige, vous devez prendre des mesures pour assurer votre sécurité et celles de vos proches. Afin de bien anticiper l’ampleur de l’événement climatique et sa durée, consultez tout d’abord les alertes envoyées par Météo France. Mettez ensuite à l’abri vos papiers importants et votre véhicule, dans un lieu ne risquant pas d’être inondé ou rendu inaccessible par la neige. Anticipez les éventuelles pannes d’électricité en rechargeant vos batteries, notamment de téléphone, et en prévoyant des éclairages de secours, des réserves d’eau et de piles. Des couvertures peuvent aussi être nécessaires si le chauffage tombe en panne. Et bien sûr, ne sortez qu’en cas de nécessité.

 

Le gel, la neige ou le verglas sont responsables de nombreux accidents de circulation.  Comment se déplacer en toute sécurité en voiture ?

Là encore, il est essentiel d’entretenir correctement sa voiture, et en premier lieu les phares, très sollicités du fait du mauvais temps et des jours raccourcis. Il est donc important de vérifier leur bon état de fonctionnement, tout comme celui de la batterie. N'hésitez pas à faire réviser votre véhicule par un professionnel agréé. Il contrôlera également les niveaux d’huile, d’antigel et l’usure des balais d’essuie-glace.

Votre sécurité passe ensuite par un équipement adapté. Avec la loi Montagne II, entre le 1er novembre et le 31 mars, il est désormais obligatoire dans certaines zones de massifs montagneux, de monter sur votre véhicule des pneus « hiver » ou quatre saisons homologués pour l’hiver, ou de disposer de chaînes ou de chaussettes sur au moins deux roues motrices. Faites par ailleurs une place dans votre coffre pour un « kit de survie » contenant une lampe torche, une couverture de survie, une pelle, des bottes, des vêtements chauds, de l’eau en bouteille et de la nourriture. Il se révélera bien utile si votre véhicule est immobilisé à cause de la météo.

Enfin, consultez les bulletins météorologiques avant d’entreprendre de longs déplacements et conservez à proximité le numéro de votre assistance.

 

Malgré toutes les précautions prises, une panne ou un accident restent possibles. Quels sont les bons réflexes à adopter dans ces cas-là ?

Avant tout, protégez-vous ! Sur autoroute, arrêtez-vous si possible dans les « refuges » et, dans tous les cas, installez-vous derrière les barrières de sécurité. Enfilez vos gilets de sécurité fluorescents et placez le triangle de pré-signalisation en amont de votre véhicule en panne ou accidenté. Ils sont essentiels pour être bien visibles des autres automobilistes. Vous pouvez ensuite demander de l’aide. Sur autoroute, il suffit d’appuyer sur le bouton des bornes orange. Si votre véhicule est assuré à l’une des banques du Groupe Crédit du Nord avec les formules « tous risques », « leasing » ou « tous risques plus », vous bénéficiez d’un service d’assistance via notre partenaire Mondial Assistance, joignable à tout moment et dont le numéro est sur votre carte verte.

Je conseille enfin d’avoir en permanence un constat papier dans la boîte à gants ou une application de e-constat installée sur votre mobile. Si vous devez effectuer une déclaration auprès de votre assurance, recueillez bien tous les éléments indispensables au traitement de votre dossier (date, lieu, causes et circonstances de l’accident) et prenez des photos (véhicules, dégâts, zone autour de l’accident). Ces informations seront très utiles à l’expert.

 

Si vous partez au ski, comment se protéger sur les pistes?

La sécurité passe avant tout par un matériel adapté : des skis en bon état, des fixations bien réglées, des tenues visibles de loin, et un casque pour chaque membre de la famille. Il faut également se comporter sur la poudreuse comme on le fait sur la route, en contrôlant sa vitesse, en maîtrisant sa trajectoire et en étant attentifs aux autres, notamment aux débutants. Pour cela, il est primordial de ne pas surestimer ses capacités : adaptez les circuits à votre niveau et n’hésitez pas à rafraîchir vos connaissances en reprenant quelques leçons de ski. Enfin, avant de dévaler les pistes, n’oubliez pas de vous échauffer : vous limiterez ainsi les risques de blessures musculaires.

Mais parce qu’on ne peut pas éviter tous les risques, vérifiez avant de partir ce que couvrent vos assurances. Votre carte bleue propose sans doute une assurance ski mais il est intéressant de la compléter par une Assurance Accidents de la Vie (AAV(1)). L’AAV prend en effet en charge les frais de secours et le rapatriement. Elle vous indemnise des préjudices corporels que vous pourriez subir et vous donne de plus accès à une assistance sur-mesure : si vous avez la jambe dans le plâtre par exemple, un auxiliaire pourra emmener les enfants à l’école à votre place.

 

 

Revenir à la newsletter

 

(1) Contrat d’Assurance Accidents de la Vie de Sogessur (SA au capital de 33 825 000 EUR - Entreprise régie par le Code des assurances – 379 846 637 RCS Nanterre. Siège social : Tour D2 - 17 bis place des Reflets - 92919 Paris La Défense 2. Adresse de correspondance : SOGESSUR - TSA 91102 - 92894 Nanterre Cedex 9), d’assistance de Fragonard Assurances (prestations mises en oeuvre par Mondial Assistance). Entreprises régies par le Code des assurances. Contrat présenté par Crédit du Nord pour son compte et celui de ses filiales et banques associées en sa qualité de courtier d’assurance.

Plus d'articles

Contact