actualite

Que faut-il savoir sur l’intelligence artificielle, cette technologie incontournable ?

La classification du spam parmi les messages reçus, traduire une page internet d’un clic, ou bientôt… ne plus avoir à tenir le volant de notre propre voiture, etc. L’intelligence artificielle est partout dans notre vie quotidienne. Elle révolutionne aussi notre économie.  

 

L’intelligence artificielle, qu’est-ce que c’est ?

L’intelligence artificielle fait référence à des machines ou des systèmes qui imitent l’intelligence humaine pour effectuer des tâches que l’homme ferait moyennant une certaine intelligence

L’intelligence artificielle a émergé dans les années 1950, notamment avec le test d’Alan Turing. Ce mathématicien a demandé à une personne d’engager une conversation et de deviner si son interlocuteur était un être humain ou une machine. Son objectif était de prouver que les machines peuvent comprendre le langage naturel des êtres humains.

 

Comment l’intelligence artificielle a-t-elle évoluée depuis 10 ans ?

L’intelligence artificielle s’est fortement développée dans les années 1990. Ces dix dernières années, cette technologie a franchi plusieurs caps importants (1) :

Les experts parlent de machine learning (« apprentissage machine ») pour qualifier la technologie qui consiste à entrainer une machine (ou un algorithme) à produire un résultat à partir d’immenses sources d’informations (4). Est également apparu le deep learning (« apprentissage profond ») (5), une technologie qui utilise des algorithmes complexes reproduisant les circuits neuronaux humains.

 

Quels secteurs l’IA vient-elle bouleverser ?

Cette technologie est désormais omniprésente dans notre quotidien. C’est l’intelligence artificielle qui nous permet de débloquer notre téléphone portable par la reconnaissance faciale ou encore de nous diriger vers le bon interlocuteur d’un service client, via un chatbot (un « robot conversationnel »).

Voici quelques exemples de secteurs particulièrement impactés :

Dans l’industrie, l’exemple le plus frappant est sans doute celui du secteur de l’automobile : l’intelligence artificielle lui permet de développer des véhicules à conduite autonome.  

Dans la santé, l’intelligence artificielle peut améliorer la « rapidité et la précision du diagnostic et du dépistage des maladies », « à renforcer la recherche dans le domaine de la santé et la mise au point de médicaments » ou encore surveiller les épidémies, selon l’Organisation mondiale de la santé (6).

Dans la banque et l’assurance, cette technologie accélère l’analyse financière. L’IA pourrait permettre de recueillir, d’analyser et de vérifier des données, ouvrant la voie ou non à l’octroi d’un crédit. L’intelligence artificielle améliore aussi le parcours des clients, en personnalisant les offres.

 

Une technologie qui fait l’objet d’une stratégie nationale depuis 2018

La première tranche de la Stratégie nationale pour l’intelligence artificielle (2018-2021) était dotée d’environ 1,5 milliard d’euros (7). Elle avait pour ambition de positionner la France « comme l’un des leaders mondiaux de cet ensemble de disciplines scientifiques et de technologies-clés du traitement de l’information », notamment en renforçant les capacités de recherche.

En novembre 2021, le gouvernement a lancé la deuxième phase de cette stratégie, qui s’étend jusqu’en 2025, afin d’accroître le nombre de talents formés dans ce domaine et d’accélérer le potentiel de recherche et développement en succès économiques. Ces financements s’élèvent à 1,5 milliard d’euros issus du secteur public et 500 millions d’euros du secteur privé.

 

Quelle éthique pour l’IA ?

La Commission nationale de l’informatique et les libertés (CNIL) identifie plusieurs enjeux à l’émergence de l’intelligence artificielle, tel que le maintien de l’autonomie humaine alors que les machines deviennent elles aussi autonomes.

Début 2021, la CNIL a lancé son premier appel « Bac à sable » données personnelles permettant à des projets innovants, dont certains reposent sur l’intelligence artificielle, de bénéficier d’un accompagnement renforcé pour aboutir à un service ou produit conforme à la réglementation en vigueur et respectueux de la vie privée.

 

« Des ateliers interbanques, ainsi qu’avec le milieu académique, se tiennent en ce moment à ce sujet », explique Mehdi Ahmar, Chief Data Science Officer de la banque de détail France du groupe Société Générale. Ce qui nous anime, c’est de garantir qu’une IA n’est pas discriminatoire, ou encore qu’elle minimise l’utilisation d’énergies qui ne sont pas responsables du point de vue environnemental ».  

Au niveau européen, le règlement général sur la protection des données (RGPD) était un premier pas. Au printemps 2021, une proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil établissant des règles harmonisées concernant l’intelligence artificielle a été faite afin de préserver les libertés individuelles.

Des certifications et des labellisations concernant une intelligence artificielle éthique sont aussi en train d’émerger.

En France et dans l’Union européenne, la réglementation « s’adapte régulièrement aux usages de l’intelligence artificielle dans le secteur bancaire, observe Mehdi Ahmar. « Beaucoup de questionnements autour des clouds publics surgissent, et notamment de la façon de garantir une totale sécurité des données de nos clients, qui sont très sensibles. » Aux Etats-Unis, l’encadrement des données personnelles et des algorithmes automatiques (sans intervention humaine) y étant moins protectionnistes, ce pays « a déjà basculé dans un nouveau modèle permettant l’utilisation du cloud public dans la banque, et où l’IA est beaucoup plus présente ».

 

 

(1) https://actualiteinformatique.fr/intelligence-artificielle/qu-est-ce-que-intelligence-artificielle-ia

(2) https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/intelligence-artificielle-intel-nervana-premiers-processeurs-intelligence-artificielle-sont-68966/ 

(3) https://www.futura-sciences.com/tech/dossiers/internet-big-data-boom-donnees-numeriques-1936/ 

(4) https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/algorithme-machine-learning-apprentissage-automatique-91879/

(5) https://www.futura-sciences.com/tech/definitions/intelligence-artificielle-deep-learning-17262/

(6) https://www.who.int/fr/news/item/28-06-2021-who-issues-first-global-report-on-ai-in-health-and-six-guiding-principles-for-its-design-and-use

(7) Stratégie nationale pour l’intelligence artificielle

 

 

Plus d'articles

Contact